Le réseau lenticulaire est un dispositif optique

qui permet d’obtenir la vision d’une image différente

selon l’angle sous lequel on regarde le réseau.

Il se présente sous la forme d’une feulle gauffrée, qui,

soit se place adhésivée sur une image préparée à cet effet,

soit peut s’imprimer directement en jet d’encre ou en offset.

- Si le même réseau est utilisé verticalement, l’écart entre les deux yeux suffit pour que chaque œil voit une photo différente. Si les images préparées sont des paires stéréoscopqiues , le spectateur va donc voir réellement une image en relief.


    De plus, un réseau performant permettra d’imprimer plusieurs images derrière chaque lentille - dans la pratique jusqu’à une soixantaine -, générant ainsi autant de paires stéréoscopqiues accolées.


    En se déplaçant devant l’image sans lunettes spéciales, le spectateur ve voir se succéder les paires stéréoscopiques enchaînées, obtenant ainsi un véritable effet 3D : en se penchant à gauche ou à droite, on découvre un détail en arrière plan qui était caché par un obstacle du premier plan.

Le relief restitué est réel !

- Si le réseau est utilisé horizontalement, les deux yeux voient la même image, mais en basculant le réseau d’avant en arrière, des images différentes vont se succéder : le spectateur va donc voir une image en animation.

Schéma de principe

    Ces propriétés sont mises en valeur idéalement par l’utilisation de caissons tournants.

Dans ce cas, même pour un spectateur immobile, l’image change et les messages se succèdent en animation :

Images de synthèse : Creative Entertainments

Photo Henri Clément

Double-cliquez sur l’image pour obtenir l’animation.